Nouveau patient au Centre du Cancer et d'hématologie ? Appelez le 02 764 12 00

Prise en charge des cancers pendant la grossesse

 

 

Auteur:

  • Mina Mhallem Gziri

 

Le diagnostic de cancer pendant la grossesse est un diagnostic rare (1/1000 grossesses mais en constante augmentation. Tout cancer peut être diagnostiqué pendant la grossesse, le cancer du sein étant le cancer le plus fréquemment rencontré.

 

Face à un cancer pendant la grossesse, il est important de faire appel à une prise en charge multidisciplinaire afin d’optimaliser le pronostic maternel et fœtal. La gestion est complexe et doit tenir compte de deux vies. Un traitement par chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie sont possibles. Afin de garantir le meilleur pronostic maternel, le traitement doit reprendre les schémas standards utilisés pour les patientes non enceintes.

 

La chirurgie est possible durant les trois trimestres de grossesse. L’intervention est programmée après discussion entre les chirurgiens, oncologues, obstétriciens, néonatologues et anesthésistes. Les différents risques per- et postopératoires sont établis et discutés avec la patiente et son conjoint.

 

 



L'utilisation de la chimiothérapie doit être démarrée après la 14e semaine de grossesse pour préserver le développement du fœtus et administrée jusqu'à la 35e semaine de grossesse. Le passage transplacentaire détermine les concentrations et les effets fœtaux et a été analysé in vivo (souris et babouins) et grâce à des modèles de perfusion placentaire (in vitro). Les concentrations fœtales dépendent de plusieurs facteurs comme la pharmacocinétique maternelle, le flux placentaire et les propriétés physico-chimiques du produit administré et la fonction des cellules trophoblastiques. Au second et troisième trimestre, les études semblent montrer un effet possible sur la croissance fœtale, lié à un effet cytotoxique soit sur le placenta soit directement sur la prolifération cellulaire fœtale.

 


La radiothérapie est également possible pendant la grossesse et sera discutée au cas par cas après évaluation de l’irradiation fœtale. Pour le traitement d’un cancer mammaire, l’irradiation fœtale oscille entre 2 cGy et 58,6 cGy en fonction de l’âge gestationnel et de la distance entre le fœtus et le champ d’irradiation mammaire.

Depuis quelques années, le service d’obstétrique est le centre de référence francophone du groupe International Network on Cancer, Infertility and pregnancy (INCIP). Nous collaborons avec l’équipe de l’UZ Leuven et plusieurs équipes européennes.

 

Nos travaux ont permis de montrer l’innocuité de certains traitements in utero. Nous avons étudié l’effet des drogues utilisées en chimiothérapie ainsi que le moment possible de leur administration chez ces patientes.

 

Nous nous sommes intéressés à l’étude de la fonction cardiaque maternelle et fœtale sur modèle animal et dans l’espèce humaine après utilisation de drogues cardiotoxiques comme les anthracyclines. La fonction cardiaque (systolique et diastolique) des enfants (à 18 et 36 mois) soumis aux anthracyclines et/ou à d’autres produits de chimiothérapie et/ou radiothérapie, comparés à un groupe contrôle, est normale. Néanmoins la prudence s’impose vu le risque de cardiotoxicité chronique et le suivi à long terme de ces enfants est le seul moyen d’évaluer objectivement ce risque.

 

Nous avons aussi évalué le développement neurologique et cognitif de ces enfants qui reste comparable au groupe contrôle. La prématurité est une de nos préoccupations (risques et complications) et doit être évitée dans la mesure du possible. Les enfants nés prématurément présentent un développement neurocognitif (Score de Bayley ou quotient intellectuel) inférieur aux enfants nés à terme.  La décision d’accouchement chez une patiente atteinte d’un cancer dépend du suivi obstétrical et oncologique et doit être prise lors de réunions multidisciplinaires.

 

Actuellement, Ces enfants sont suivis jusqu’à l’âge de 18 ans et aucun cancer secondaire pédiatrique n’est décrit après l’administration de chimiothérapie in utéro.

 

Le laboratoire de recherche en obstétrique de l’UCL a une expertise depuis de longues années sur les cultures placentaires. Nous utilisons cette expertise dans notre projet en étudiant divers paramètres de la fonction placentaire de placentas issus de grossesses  traitées par chimiothérapie. Nous analyserons l’effet des drogues les plus couramment utilisées comme les anthracyclines, le cyclophosphamide, le 5-fluorouracil et le taxotère.

 

Notre but est de mieux comprendre l’étiologie des retards de croissance intra-utérin présents chez certaines patientes et de comprendre les mécanismes cellulaires responsables.

 

 

Reférences


1.Management of cancer in pregnancy. Amant F, Han SN, Gziri MM, Vandenbroucke T, Verheecke M, Van Calsteren K. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2015 Jul;29(5):741-53.
   
2.Cancer diagnosis during pregnancy: importance of a national and European registration]. Gziri MM, Goffin F, Debieve F, Amant F. Rev Med Liege. 2013 Oct;68(10):527-30.

3.Treatment of breast cancer during pregnancy: an observational study.Loibl S, Han SN, von Minckwitz G, Bontenbal M, Ring A, Giermek J, Fehm T, Van Calsteren K, Linn SC, Schlehe B, Gziri MM, Westenend PJ, Müller V, Heyns L, Rack B, Van Calster B, Harbeck N, Lenhard M, Halaska MJ, Kaufmann M, Nekljudova V, Amant F. Lancet Oncol. 2012 Sep;13(9):887-96.

4.Physiologic variations of serum tumor markers in gynecological malignancies during pregnancy: a systematic review.Han SN, Lotgerink A, Gziri MM, Van Calsteren K, Hanssens M, Amant F. BMC Med. 2012 Aug 8;10:86.

5.Gynaecologic cancer complicating pregnancy: an overview. Amant F, Brepoels L, Halaska MJ, Gziri MM, Calsteren KV. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2010.

6.Chemotherapy during pregnancy. Amant F, Han SN, Gziri MM, Dekrem J, Van Calsteren K. Curr Opin Oncol. 2012 Sep;24(5):580-6

7.Is chemotherapy during the first trimester of pregnancy really safe? Han SN, Gziri MM, Van Calsteren K, Amant F. Int J Cancer. 2013 Apr 1;132(7):1728.

8.Chemotherapy during pregnancy: effect of anthracyclines on fetal and maternal cardiac function. Gziri MM, Debiève F, DE Catte L, Mertens L, Barrea C, VAN Calsteren K, Han SN, Heyns L, Amant F. Acta Obstet Gynecol Scand. 2012 Dec;91(12):1465-8.

9.Effects of chemotherapy during pregnancy on the maternal and fetal heart. Gziri MM, Amant F, Debiève F, Van Calsteren K, De Catte L, Mertens L. Prenat Diagn. 2012 Jul;32(7):614-9.
10.Myocardial function in children after fetal chemotherapy exposure. A tissue Doppler and myocardial deformation imaging study.Gziri MM, Hui W, Amant F, Van Calsteren K, Ottevanger N, Kapusta L, Mertens L.Eur J Pediatr. 2013 Feb;172(2):163-70.                              
11.Long-term cognitive and cardiac outcomes after prenatal exposure to chemotherapy in children aged 18 months or older: an observational study.Amant F, Van Calsteren K, Halaska MJ, Gziri MM, Hui W, Lagae L, Willemsen MA, Kapusta L, Van Calster B, Wouters H, Heyns L, Han SN, Tomek V, Mertens L, Ottevanger PB.Lancet Oncol. 2012 Mar;13(3):256-64.                        

12.Pediatric Outcome after Maternal Cancer Diagnosed during Pregnancy.Amant F, Vandenbroucke T, Verheecke M, Fumagalli M, Halaska MJ, Boere I, Han S, Gziri MM, Peccatori F, Rob L, Lok C, Witteveen P, Voigt JU, Naulaers G, Vallaeys L, Van den Heuvel F, Lagae L, Mertens L, Claes L, Van Calsteren K; International Network on Cancer, Infertility, and Pregnancy (INCIP). N Engl J Med. 2015 Nov 5;373(19):1824-34.
 
13. Inhibin alpha gene expression in human trophoblasts is regulated by interactions between TFAP2 and cAMP signaling pathways. Depoix CL, Debiève F, Hubinont C. Mol Reprod Dev. 2014

14. Reversible effects of oxygen partial pressure on genes associated with placental angiogenesis and differentiation in primary-term cytotrophoblast cell culture. Debiève F, Depoix C, Gruson D, Hubinont C. Mol Reprod Dev. 2013 Sep;80(9):774-84

15. Viability of primary term cytotrophoblast cell culture in normoxia and hypoxia. Depoix C, Barret LA, Hubinont C, Debieve F. Mol Hum Reprod. 2013 Jan;19(1):29-34

16. Transcription factor AP2 regulates human inhibin ? subunit gene expression during in vitro trophoblast differentiation. Debiève F, Depoix Ch, Hubinont C. Mol Hum Reprod. 2011

17. Control of the human inhibin alpha chain promoter in cytotrophoblast cells differentiating into syncytium. ebieve F, Thomas K. Mol Hum Reprod. 2002 Mar;8(3):262-70

 

Accueil patients

accueil patients

Trouvez ici les réponses à vos questions pratiques.

Nos Experts

Découvrez les experts de l’Institut Roi Albert II.

Les types de tumeurs


Agenda

Cliniques Universitaires St-Luc, Av Hippocrate, 10 - 1200 Bruxelles - Belgique | Tél: 02/764 11 11 | FAX: 02/764 37 03 | Plan d'accès

2019 Institut Roi Albert II, Cliniques Universitaires St-Luc  -  Crédit photos - © Clin.univ.St-Luc / H. Depasse